Nouvelles

Une autre belle expérience au dernier Congrès de Toronto

Montréal, le 7 décembre 2016 – Stefanie Rosenblatt, coordonnatrice de développement – Montréal de Crohn et Colite Canada a profité d’une bourse offerte  par l’AFP – section du Québec pour assister au Congrès de Toronto de l’AFP du 21 au 23 novembre dernier. Elle nous partage ses impressions:

Je suis réellement reconnaissante que l’AFP – section du Québec ait retenu ma candidature et m’ait accordé une bourse pour assister au Congrès 2016.

Tous les conférenciers des séances plénières étaient exceptionnels et j’ai appris de chacun d’eux, grâce aux expériences personnelles qu’ils ont partagées avec nous et aux conseils qu’ils nous ont donnés sur la manière d’aborder les gens, mais aussi grâce à la motivation qu’ils nous ont insufflée sur le fait d’être un leader. J’ai tout particulièrement aimé l’allocution de Michel Chikwanine, en plénière de clôture, qui nous a raconté comment il était devenu un enfant soldat et comment il avait réussi à s’enfuir. Quelle inspiration de l’entendre parler de cette période difficile de sa vie et de la manière dont il s’en est servi pour inspirer les autres et leur apprendre à devenir des leaders en surmontant leurs peurs et en persévérant, des leçons que lui ont inculquées ses parents quand il était enfant.

Les séances étaient éducatives et suscitaient la réflexion, ce qui m’a amenée à me pencher sur la façon dont nous faisons les choses au sein de mon organisation et sur les améliorations que nous pourrions apporter. Les séances étaient aussi des occasions d’enrichissement personnel et de perfectionnement professionnel compte tenu de la variété de sujets abordés, allant de la façon d’aborder des commanditaires aux conseils pour devenir de meilleurs collecteurs de fonds. Toutes les personnes que j’ai rencontrées au Congrès étaient remarquables, sans exception, et chacune d’entre elles avait des histoires inspirantes à raconter et de l’information utile à partager. En parlant à différentes personnes, j’ai pu constater qu’elles faisaient toutes face à des défis similaires et vivaient des expériences semblables au sein de leurs organisations respectives. Ça m’a fait comprendre que nous faisions tous partie d’une seule et même grande communauté philanthropique qui œuvre dans le but commun de créer un monde meilleur.

Merci encore à l’AFP – section du Québec de m’avoir permis de vivre cette expérience incroyable. Je reviens de mes trois journées passées au Congrès avec la ferme conviction qu’en adoptant une attitude positive, en s’entourant d’une bonne équipe et en se dotant des bons outils, on peut tous être des leaders à notre façon.